Assuer sa voiture en tenant compte des bonus et malus

Posted on

Il faudrait bien récompenser les bons conducteurs et pénaliser les mauvais. La justice seule ne peut s’en charger, et c’est l’une des raisons pour lesquelles ont été créés les bonus-malus par les compagnies d’assurance. Les bonus-malus sont des systèmes de calcul permettant de réviser à la hausse ou à la baisse le tarif annuel payé par les assurés.

Ce calcul est basé sur le nombre d’accidents que vous avez eus à déplorer l’année précédant le calcul, et dans lesquels votre responsabilité ne fait aucun doute. Chaque année, des millions de personnes en France prennent ou renouvellent leur contrat en...



assurance. Dans le cas où vous n’avez pas eu d’accidents l’année précédente, votre tarif sera revu à la baisse : c’est le bonus. En cas d’accident, il sera revu à la hausse et vous aurez donc à payer plus l’année suivante : c’est le malus. Les bonus-malus sont régis par un arrêté ministériel de l’Article A. 121-1 du code des assurances qui fixe les mêmes règles pour tous.

Indépendamment du bonus-malus, chaque assuré dit payer périodiquement une cotisation dont le montant annuel est fixé selon les garanties qu’il désire. Parfois, lors de la réception de la notice d’échéance, vous vous rendez compte que le montant de votre cotisation annuelle a diminué ou augmenté, sans comprendre pourquoi. Cela est dû au fait que chaque année, l’assureur évalue votre dossier et décompte le nombre de sinistres que vous avez eu à vivre avec votre voiture sur une période d’un an, et ce, deux mois avant l’échéance de votre contrat. Une conduite exemplaire mérite un bonus, et dans le cas contraire, vous aurez un malus. Ainsi, l’année suivante, votre prime sera majorée ou minorée. Les bonus-malus sont des coefficients de réduction ou de majoration appliqués au montant initial de votre cotisation. Ils sont compris entre 0.5 et 3.5. Le montant de votre cotisation initial est donc multiplié chaque année par un chiffre entre 0.5 et 3.5. Un bonus-malus égal à 1 voudrait dire que votre tarif d’assurance est resté inchangé d’une année sur l’autre. Si vous bénéficiez d’un bonus, ce coefficient sera inférieur à 1, et dans le cas contraire supérieur à 1.

Si votre contrat arrive à échéance le 20 mai, alors entre le 20 mars 2009 et le 20 mars 2010, si vous n’avez pas eu d’accidents, votre cotisation sera réduite de 5% (7% en cas d’utilisation professionnelle du véhicule). Au contraire, pour chaque accident dans lequel vous serez impliqué, votre cotisation sera augmentée de 25% (20% en cas d’utilisation professionnelle du véhicule). Le pourcentage du malus dépend néanmoins de votre degré de responsabilité dans l’accident survenu. De plus, si l’accident résulte d’un cas de force majeure ou se produit alors qu’on a pris votre véhicule sans permission, vous ne serez pas pénalisé. Le changement de compagnie d’assurance n’aura aucune conséquence sur votre bonus-malus. Le nouvel assureur reconduira le même. Dans le cas d’un changement de véhicule, le bonus restera également le même si le conducteur est le même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *