La voiture de course est destinée à participer à des évènements comme des rallyes ou d’autres compétitions sportives, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Il est donc évident que ce type de véhicule ne peut être pris en charge par les assurances auto normales car les contrats classiques spécifient tous que la voiture doit être utilisée sur la route publique. Aucun contrat d’assurance auto normal ne permet la participation à des courses. En fait, s’il s’avère qu’un sinistre a eu lieu lors d’une compétition, l’assurance ne fera aucun remboursement car les termes du contrat n’ont pas été respectés. Donc, les voitures de courses nécessitent une assurance spéciale.

Assurer une voiture de course

Par définition, une voiture de course a pour objectif de battre la vitesse de ses adversaires. Les courses impliquent donc une conduite à très haute vitesse, ce qui accroit les risques d’accidents. Néanmoins, comme la voiture de course ne participe pas tous les jours à une compétition, les risques en sont diminués. Il y a des saisons et donc des périodes spécifiques pendant lesquelles la voiture est utilisée. L’exposition au risque est donc minime durant ces périodes, contrairement à un véhicule qui roule tous les jours sur les routes. De plus, les voitures de course sont conduites par des personnes expérimentées et qui ont été entrainées pour la course. Les conducteurs comprennent les risques et savent les réduire, même à très grande vitesse.


Photo par Alexandre Prévot (Creative Commons)

Compétitions – Assurance voiture de course

Puisque la voiture de course ne peut être utilisée hors du contexte de la compétition, une assurance individuelle n’est souvent pas proposée par les assureurs. En fait, la responsabilité de s’assurer est celle de l’organisateur des courses.

En effet, selon la loi, un organisateur de réunions sportives est tenu vis-à-vis des participants et des spectateurs à une obligation de prudence et de diligence. La loi du 16 juillet 1984 prévoit une obligation d’assurance de responsabilité civile pour les groupements sportifs, les exploitants d’établissements d’activités sportives et autres organisateurs de manifestations sportives. Ces organisateurs doivent informer leurs adhérents de leur intérêt à souscrire un contrat d’assurance couvrant les dommages corporels et doivent même mettre à leur disposition des formules de garantie.

Cela implique que l’organisateur des courses doit s’assurer lui-même, mais doit aussi assurer les conducteurs qui participent à la course. L’organisateur doit mettre en place des garanties d’assurance pour les véhicules (garanties minimum : responsabilité civile). Ces garanties peuvent être augmentées à des garanties tous-risques selon les termes du contrat avec l’assureur.

Circuler dans une voiture de sport ou une voiture modifiée de manière légale est très rare en France. Il faut souvent s’armer de patience avant de pouvoir avoir une assurance pour voiture de course.


Photo par Alexandre Prévot (Creative Commons)

L’assurance voiture de course

Comme pour toute autre voiture, les voitures de course sont obligatoirement soumises à une assurance spéciale qui lui est réservée. Il s’agit de l’assurance voiture de course. Elle peut se définir comme étant un contrat d’assurance conçu pour les voitures de courses et de rallye ou encore pour les voitures de compétitions sportives de tous les niveaux que ce soit pour les amateurs ou professionnels. Son coût est très élevé par rapport aux autres assurances automobiles. Cela est dû au fait qu’elle couvre tous les dégâts qui peuvent avoir lieu par le biais de la voiture de course pendant la compétition.

La loi sur les assurances recommande aussi une assurance pour les voitures de sport. À cet effet il importe de faire une clarification sur ce type d’automobile : si dans la majeure partie des cas elle est réservée pour un large public, elle sert également à des courses automobiles telles que les rallyes. Dans le premier cas un conseil pratique est de souscrire à une assurance tout risque. Le prix trop élevé de ces voitures de luxe que sont les autos sport est une raison évidente. À côté de cela, il faut évoquer le fait que les voitures de sport sont dotées de moteur surpuissant leur permettant d’atteindre des vitesses vertigineuses en un temps record ; par conséquent le risque d’accident est maximal. Cette police d’assurance vous met à l’abri de tout accident dommageable à votre véhicule. Elle couvre également les dommages collatéraux par le biais de la responsabilité civile et protège aussi votre intégrité physique. Dans le second cas, c’est votre agent qui prend en charge votre couverture d’assurance dans le cas avéré sauf exception.

Le contrat d’assurance n’est pas stéréotypé. La simulation prend en compte le prix de la voiture la puissance du moteur et même les garanties offertes par le concessionnaire. Sachez que votre voiture est assurée dès l’achat. À vous de choisir les meilleures garanties pour votre voiture de course.


Photo par www.twin-loc.fr (Creative Commons)

Les risques couverts par l’assurance voiture de course

L’assurance intervient au moment du départ de la course jusqu’à la fin de l’épreuve. Mais des cas à part peuvent avoir lieu comme l’abandon, la mise hors course. À noter que si l’abandon ou la mise hors course ont lieu lors d’une épreuve spéciale, l’assurance prend toujours effet, car dans ce cas, elle n’agit qu’en fin d’épreuve de classement.

Pour en savoir plus sur l’assurance de votre voiture de course, sachez qu’il est possible d’accomplir un devis personnalisé, avec un prix juste, en fonction du type de votre automobile et de vos préférences.

Les assurances nécessaires pour la course

La loi exige à toutes les voitures de prendre une police d’assurance pour être en règle vis-à-vis d’elle. Que ce soit une voiture particulière ou une voiture de course, vous devrez vous assurer contre tous les risques inhérents aux activités de la voiture. De prime abord, il est important de savoir que votre voiture de course lorsqu’elle est sur une piste de course est automatiquement assurée par l’organisateur de ladite course. Toutefois, il faudra faire très attention, car votre voiture de course est uniquement assurée sur le trajet de la course. Lorsque vous sortez du trajet, certains organisateurs ne seront plus en mesure de couvrir les risques. L’assurance voiture de course couvre les dégâts causés à un tiers et les dégâts subis par la voiture.

L’assurance voiture de course, hors course

Cependant, si votre voiture de course est une voiture que vous utilisez quotidiennement pour vos activités, il n’y a pas de problème majeur. Vous pouvez prendre une assurance ordinaire pour elle et cette assurance devra couvrir tous les risques possibles hors courses. Au cas où votre voiture serait à usage exclusif pour les courses, vous pourrez avoir un accident lors du transport de votre véhicule par une remorque. Si la remorque créait des dégâts à un tiers, les assurances se rejetteront les responsabilités. Pour prévenir ce genre de situations, il est conseillé de faire assurer remorque et voiture en même temps pour. Cela vous permettra d’être d’une manière donnée à l’abri du pire.