Quelques millions de Français sont actuellement au chômage, ce qui n’est pas prêt de changer du jour au lendemain.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance auto et les chômeurs

Sans travail, des gens manquent cruellement d’argent alors que certains assureurs profitent encore de la situation pour leur soutirer plus d’argent.

Comme tout citoyen, le chômeur est lui aussi soumis à une assurance auto qui fait partie des assurances obligatoires s’adressant aux particuliers. Chez certaines personnes, le chômage peut pourtant durer très...longtemps lorsque celles-ci ont réellement du mal à retrouver un emploi. Elles ont des factures à payer comme tout le monde et y parviennent déjà difficilement.

Bref, chômeur ou pas, chacun doit continuer à trouver un moyen de subvenir à ses besoins en se pliant en même temps à certaines lois.

Quelle compagnie d’assurance voiture choisir quand on est chômeur?

Selon les cas, le prix d’une assurance automobile peut varier d’une compagnie à l’autre en France.

Des compagnies augmentent excessivement leur tarif pour les personnes qui se trouvent involontairement sans emploi. Seule la compagnie GMF a décidé de leur faire payer 2% moins cher soit 9 euros de moins de ce que payent ceux qui ont un travail. Par ailleurs, il faut également savoir qu’une quinzaine ont gardé le même tarif pour les salariés et les chômeurs. Il s’agit des compagnies d’assurance traditionnelles telles que la Maaf, Axa, la Matmut ou bien encore la Macif. À noter que cette dernière est l’un des assureurs préférés des Français, elle fait partie de ceux qui détiennent le plus de contrats d’assurance auto.

En prenant en compte ce type d’information, un chômeur pourrait réaliser des économies non négligeables.

Les assureurs auto que les chômeurs devront éviter

Les propos concernant ces compagnies d’assurance voiture surtaxant les chômeurs ont été recueillis par le magazine Auto Plus.

Certains de ces assureurs vont jusqu’à leur faire payer 180 euros de plus. À titre d’exemples, Assurbike, Allsecur et Amaguiz imposent des tarifs de 28%. Acommeasure propose des offres de 17% du prix de l’assurance et Allianz en propose à 10%. En ce qui concerne Direct Assurance et SOS Malus, ils offrent un écart de 8% et 7%.

Puisque la loi oblige également les chômeurs à contracter des assurances habitation et scolaires comme tout le monde, il serait sage pour eux d’éviter ce genre d’assureur pour qu’ils ne finissent pas par dépenser une fortune.